Avant-propos

Ce lexique badwe’e-français a été élaboré par les linguistes Keith et Mary Beavon, qui travaillent avec des Badwe’e au sud du Cameroun depuis 1995.

Le catéchist Samuel Mpiale était le premier à collaborer avec les Beavon à Lomié, au pays des Nzime. Après cela, Joseph et Pauline Azabor leur ont invité à résider avec eux à Béthanie (Cabeloun), au nord de la région badwe’e. Les Beavon continuent à étudier le vocabulaire badwe’e avec Samuel et lui.

Ce lexique a été créé en vue des besoins des locuteurs badwe’e, et sert de standard orthographique. Pour ceux qui ne parlent pas le badwe’e, cet orthographe simplifié est compléter par une transcription entre crochets [] qui indique les tons. C’est un travail en cours qui doit bénéficier de l’effort conjugué des locuteurs qui peuvent ajouter les mots qui ne s’y trouvent pas. A la longue, quand la langue se modernise et acquiert de nouveaux mots, il peut être mis à jour.